Etude de noyaux chauds : Existe-t-il vraiment une limite pour l'énergie d'excitation que peut supporter un noyau ? Application au système $^{40}$Ca + $^{27}$AI à 25 et 35 MeV/A

Résumé : Les noyaux chauds produits dans la réaction 40Ca+ 27Al sont étudiés pour des énergies incidentes de 25 et 35 MeV/A. Dans une première partie, nous exposons le contexte expérimental qui nous a amenés à réaliser cette expérience et à utiliser le multidétecteur AMPHORA. L’efficacité de ce dernier pour les collisions les plus violentes est ensuite vérifiée. L’étude des noyaux chauds nécessitait la définition d'un critère de sélection de collisions centrales. Nous avons établi qu'une multiplicité de particules légères supérieure ou égale à 9 sélectionnait une classe particulière de ces collisions centrales. Nous exposons les résultats expérimentaux déduits de l’étude des noyaux chauds ainsi sélectionnés: vitesse de la source, énergie d'excitation, température. Après comparaison avec un code d’évaporation, nous en déduisons des énergies d'excitation par nucléon de 6 MeV/A à 25 MeV/A et 7.5 MeV/A à 35 MeV/A. Malgré l'accroissement significatif des énergies d'excitation des noyaux chauds, nous n'observons pas de brusque évolution sur les distributions des charges et les multiplicités de fragments lourds associes. Des événements rares ou les trois quarts de la charge totale sont emportes par les particules légères sont ensuite étudies. Ils sont associes à des noyaux très chauds et nous les qualifions d’événement de vaporisation. La comparaison des résultats expérimentaux et de ceux d'un code d’évaporation statistique confirme que nous avons bien sélectionné des noyaux à très haute énergie d'excitation. L'accord est en général satisfaisant, sauf en ce qui concerne l’évolution de la distribution des charges en fonction de l’énergie d'excitation de la source. Ces problèmes ne devraient cependant pas remettre en cause la nature statistique des mécanismes d’évaporation
Type de document :
Thèse
Physique Nucléaire Expérimentale [nucl-ex]. Université de Caen (France), 1991. Français
Liste complète des métadonnées

http://hal.in2p3.fr/tel-02068057
Contributeur : Michel Lion <>
Soumis le : jeudi 14 mars 2019 - 15:30:31
Dernière modification le : vendredi 15 mars 2019 - 07:58:48

Fichier

23018120.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : tel-02068057, version 1

Collections

Citation

Sylvie Groult. Etude de noyaux chauds : Existe-t-il vraiment une limite pour l'énergie d'excitation que peut supporter un noyau ? Application au système $^{40}$Ca + $^{27}$AI à 25 et 35 MeV/A. Physique Nucléaire Expérimentale [nucl-ex]. Université de Caen (France), 1991. Français. 〈tel-02068057〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

62

Téléchargements de fichiers

7