HABILITATION A DIRIGER DES RECHERCHES

Résumé : L’industrie de l’assainissement, du démantèlement et du déclassement (A&D²) est une industrie mature. En France, pour les installations du CEA, les résultats obtenus sur le site de Grenoble le montrent et les avancées technologiques comme la mise en service du système Maestro, équipement de découpe de forte puissance à retour d’effort, le confirment. Les procédés sont déployés dans des contextes complexes et sont adaptés pour répondre à des configurations techniques diffé-rentes : réacteur, laboratoires de recherche, usines de retraitement de combustibles usés... L’efficience des procédés s’appuie sur la maîtrise de trois phases génériques (fonctions de haut niveau) de l’industrie manufacturière : 1) la gestion des entreposages, 2) le traitement (mise au gabarit physique et radiologique) puis 3) le conditionnement des déchets (produit). Le point commun est la gestion d’un terme source (Bq). Chaque étape du procédé d’A&D² est maîtrisée à partir de l’évaluation des niveaux radiologiques. L’instrumentation nucléaire est donc une fonction majeure dans le déploiement et la maîtrise des processus d’A&D². En exploitation, l’essentiel des équipements de caractérisation radiologique et physico chimique des matériels en fin de cycle de vie est concentrée sur le colis de déchets. Ces équipements sont maintenus dans la phase d’A&D². Ils sont complétés par des moyens de mesure et contrôle distribués sur l’ensemble des procédés, de l’élément sur pied ou en entreposage au colis final. L’architecture fonctionnelle et logique de cette instrumentation prend la forme d’un diagramme d’instrumentation où les équipements sont d’abord utiles à caractériser les scènes à démanteler, puis à maîtriser les procédés d’assainissement et de démantèlement, et, en fin de ligne, les colis ou l’installation libérée des contraintes radiologiques. La mesure des rayonnements gamma et neutronique domine les techniques d’analyse non destructives. La spectrométrie gamma reste la technique de référence en A&D. Son déploiement a été facilité grâce à l’avènement des détecteurs fonctionnant à tempé-rature ambiante (CdZnTe, LaBr3…). Pour les scènes complexes, le résultat du traitement du spectre gamma est combiné avec des techniques de localisation des points de concentration. Le traitement combiné des résultats de mesure est assuré par l’exploitation de méthodes numériques pour le tracé des courbes de rendement et l’estimation de l’incertitude associée à la grandeur d’intérêt. La caractérisation des déchets de l’A&D² a renforcé l’utilisation des méthodes couplées : analyse physico chimique, spectrométrie gamma, imageur gamma et comptage neutronique, méthodes qui se propagent sur l’ensemble de la ligne de production des dé-chets et pour le déclassement des installations. Ce nouveau concept de chaine de production intégrale ouvre de nombreuses voies de travail, technologiques et scientifiques.
Type de document :
HDR
Instrumentations et Détecteurs [physics.ins-det]. Grenoble 1 UGA - Université Grenoble Alpes, 2016
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [164 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-cea.archives-ouvertes.fr/tel-01525452
Contributeur : Philippe Girones <>
Soumis le : samedi 20 mai 2017 - 18:34:17
Dernière modification le : lundi 22 mai 2017 - 09:10:50
Document(s) archivé(s) le : mercredi 23 août 2017 - 11:10:11

Identifiants

  • HAL Id : tel-01525452, version 1

Collections

CEA

Citation

Philippe Girones. HABILITATION A DIRIGER DES RECHERCHES. Instrumentations et Détecteurs [physics.ins-det]. Grenoble 1 UGA - Université Grenoble Alpes, 2016. 〈tel-01525452〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

242

Téléchargements de fichiers

115