Cracking description in reinforced concrete components : Embedded Finite Element Method - Archive ouverte HAL Access content directly
Conference Papers Year : 2015

Cracking description in reinforced concrete components : Embedded Finite Element Method

Description de la fissuration des éléments en béton armé: Méthode des Eléments Finis Intégrés

(1, 2) , (1) , (2) , (2)
1
2

Abstract

Failure mechanisms like cracking is not trivial to represent. Often it requires a fine description of the material inducing computational costs for a complete simulation of the building. Recently, the concept of displacement discontinuities embedded into a standard finite element has been proved to be efficient in modeling fracture of quasi-brittle materials. The enrichment is local at the element level and so it reduces calculation time. Hence, global system size remains unchanged and the structure of the element code too. Non-linear mechanisms are described by a traction/separation law at the discontinuity. The present paper aims at capturing crack openings in a natural way by using the E-FEM method. In this work, this method is coupled with an anisotropic damage model based on oriented cracks which can be tackled independently. This enriched constitutive model has been implemented in the finite element code Cast3M. Numerical simulations at the integration point level and on concrete and reinforced concrete structures show the performances of the model.
La représentation physique de la fissuration nécessite une description fine du matériau, mais induit des temps de calculs prohibitifs dans une simulation numérique complète d’ouvrage. Une alternative permettant de décrire de manière naturelle la fissuration est la méthode des éléments finis enrichis (Embedded Finite Element Method). Cette méthode consiste à enrichir le champ de déplacement avec une discontinuité correspondant à l’ouverture de fissure. Elle est fondée sur un enrichissement local au niveau de l’élément fini, rendant son implantation numérique peu intrusive dans les codes de calcul actuels. Les phénomènes dissipatifs sont concentrés au sein d’une discontinuité dont le comportement peut être contrôlé grâce à une loi formulée en termes de vecteur traction/saut de déplacement. L’objectif de cet article est de décrire la fissuration de manière explicite et naturelle en utilisant la méthode E-FEM. Dans ce travail, cette méthode est couplée avec un modèle d’endommagement anisotrope décrivant les mécanismes non-linéaires à l’aide de familles de fissures orientées. Le modèle enrichi a été implanté dans le code de calcul Cast3M. Les simulations numériques au niveau du point d’intégration et sur structures en béton et béton armé illustrent les performances du modèle.
Fichier principal
Vignette du fichier
201500003258.pdf (997.06 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

cea-02509662 , version 1 (17-03-2020)

Identifiers

  • HAL Id : cea-02509662 , version 1

Cite

E. Kishta, B. Richard, C. Giry, F. Ragueneau. Description de la fissuration des éléments en béton armé: Méthode des Eléments Finis Intégrés. AFPS 2015 - 9eme Colloque de l'Association Française de Génie Parasismique, Nov 2015, Marne La Vallée, France. ⟨cea-02509662⟩
30 View
51 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More