Domestiquer la variété des critères de test avec le langage HTOL et l'outil LTest

Michaël Marcozzi 1 Sébastien Bardin 1 Nikolai Kosmatov 1 Virgile Prévosto 1 Mickaël Delahaye 1
1 LSL - Laboratoire Sûreté des Logiciels
DILS - Département Ingénierie Logiciels et Systèmes : DRT/LIST/DILS
Résumé : Contexte. Automatiser le test en boîte blanche est un sujet majeur en ingénierie du logiciel. Au cours des années, de nombreux outils ont ainsí eté développés pour supporter les différentes parties du processus de test. Ces outils se basent implicitement ou explicitement sur un critère de couverture de code pour guider l'automatisation. Le critère spécifie formellement quels sont les objectifs de test. Ceux-ci peuvent alors être utilisés automatiquement pour mesurer la qualité d'une suite de tests et pour piloter la génération de tests pertinents. Dans les domaines régulés, comme l'aéronautique, tester le logiciel selon un critère de test précis peut être une exigence normative stricte. Dans les autres domaines, l'utilisation de critères de test performants est reconnue comme une bonne pratique de développement et comme un ingrédient clé pour le développement dirigé par le test. Problème. Des dizaines de critères de couverture de code ont été proposés dans la littérature, de la couverture de branches au test par mutation, offrant notamment des ratios différents entre l'effort et la minutie du test. Cependant, ces critères ont toujours été vus comme des guides d'automatisation très différents, si bien que la plupart des outils de test sont limités à un petit sous-ensemble prédéfini de critères. En conséquence, la grande variété et la profonde sophistication des critères académiques de test est à peine exploitée dans l'industrie. Objectif et défis. L'objectif des deux articles résumés ici est de combler le fossé entre le large corpus de travail académique sur les critères de couverture de code d'une part, et leur usage limité dans l'industrie d'autre part. En particulier, le premier article [1] vise à proposer un mécanisme de spécification unificateur pour ces critères, permettant une séparation claire entre déclaration précise des objectifs de test d'une part, et automatisation du test guidée par ces objectifs d'autre part. Cette approche est ambitieuse car le mécanisme proposé doit à la fois être bien défini, suffisamment expressif pour encoder les objectifs de test de la plupart des critères existants et suffisamment souple pour servir de base à l'automatisation. L'objectif du second article [2] est de monter comment ce mécanisme de spécification peut être techniquement placé au coeur d'un outil d'automatisation de test, qui ne soit plus limité à un sous-ensemble de critères, mais bien proprement générique et universel . L’outil doit pouvoir automatiser tous les aspects du test (génération de tests, mesure de couverture, détection d’objectifs incouvrables) pour du code réel.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://hal-cea.archives-ouvertes.fr/cea-01835544
Contributor : Virgile Prevosto <>
Submitted on : Wednesday, July 11, 2018 - 2:38:12 PM
Last modification on : Thursday, February 7, 2019 - 4:50:57 PM
Long-term archiving on : Saturday, October 13, 2018 - 2:31:04 AM

File

main.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : cea-01835544, version 1

Collections

Citation

Michaël Marcozzi, Sébastien Bardin, Nikolai Kosmatov, Virgile Prévosto, Mickaël Delahaye. Domestiquer la variété des critères de test avec le langage HTOL et l'outil LTest. Approches Formelles pour l'Assistance au Développement de Logiciels - AFADL, Jun 2017, Montpellier, France. ⟨cea-01835544⟩

Share

Metrics

Record views

56

Files downloads

10